La CAMARGUE

La Camargue (Camarga ou Camargo en occitan provençal) est une zone humide formée par le delta du Rhône.

Esquisse du delta

D'après la plupart des sédimentologues, géologues et scientifiques, le delta de la Camargue se serait formé il y a 5000 ans environ.
Il est le fruit de la rencontre des eaux du Rhône, chargées de sédiments et de la Méditerranée.

Les dépots successifs d'alluvions fluviatiles, marines et palustres en ont façonnés le sous-sol.

le Rhône et son delta

Chaque année le Grand Rhône apporte 20 millions de mètres cubes de graviers, sable et limons à la Mediterranée.
Une partie de ces matériaux vont s'accumuler, d'un côté sur la côte du Bas-Languedoc et de l'autre sur le golfe de Fos.
Toutefois, la mer progresse sur d'autres points, notamment sur l'embouchure du Petit Rhône.
Le littoral est régulièrement démoli par les tempêtes venant du Sud-Est.

Pour exemple : le phare de Faraman construit en 1840 à 700 mètres à l'intérieur des terres a été englouti en 1917.
Depuis un autre phare a été reconstruit mais l'avance de la mer se poursuit.

A l'heure actuelle, on est obligé de protéger par des digues la commune des Saintes Maries de la Mer.
au Moyen Âge celle-ci se trouvait à plusieurs kilomètres de la côte.
D'après la plupart des scientifiques, ce phénomène serait dû à deux actions conjuguées :

  • l'accroissement du niveau des mers ;
  • l'affaissement du niveau du sol, en cette zone.

Histoire de l'homme

Depuis la plus haute antiquité, la Camargue représente une porte ouverte sur la Gaule pour toutes les influences étrangères.
Mais comme tous les deltas connus alors, il est appelé par Hésiode l'une des trois bouches de l'enfer avec le Rhin et le Pô.

L'occupation de la Camargue est antérieure à celle des Romains.
Les Grecs et les Ligures ont colonisé les lieux bien avant.
Les Sarrasins se seraient installés au IXème siècle mais aucune trace historique ne subsisterait de leur passage.

Après cette période, on atteste d'une population de 170 chefs de familles à la Villa de Mar (les Saintes Maries de la Mer), en 1286.
Toutefois, le village construit en bois aurait brûlé au XIVème siècle.

Étymologie

Les lexicographes Bénédicte et Jean-Jacques Fénié expliquent ainsi l’étymologie du mot Camargue :
« Camargue (insula Camarigas en 920, Camaricas en 1048, Camargis en 1113, Camargas en 1273) serait un nom d’origine latine, issu probablement d’un domaine du sénateur Camars de la gens Annia fort influente à Arles, il est formé avec le suffixe -icus » (lequel signifie « qui est relatif à »).

Territoire

C’est un espace terrestre de 145.300 ha au sud de la France, situé géographiquement entre les deux bras principaux du delta du Rhône et de la mer Méditerranée.
On peut l'étendre à l'Est jusqu'à la plaine de la Crau, à l'ouest jusqu'à Aigues-Mortes et au nord jusqu'à Beaucaire.

La Camargue s'étend donc sur les départements des Bouches-du-Rhône et du Gard.
On distingue ainsi 3 parties :

  • la Petite Camargue à l'ouest du Petit-Rhône
  • la Grande Camargue, entre les deux bras du Rhône
  • le Plan du Bourg, à l'est du Grand-Rhône.

En son centre se trouve l'étang du Vaccarès, la partie située le long de la mer est bordée d'étangs salés.

La Camargue se trouve essentiellement dans le territoire des communes d'Arles, la plus étendue commune de France métropolitaine, des Saintes-Maries-de-la-Mer, la deuxième plus étendue après Arles et de Port Saint Louis du Rhône.

Cette région est composée de deux parties : le nord avec des terres agricoles et le sud composé de marais et de plans d'eau salée qui forment un écosystème particulier.
Cet écosystème présente une végétation principalement composée de salicornes et de plantes halophiles (c'est-à-dire des plantes qui supportent l'eau salée) comme la saladelle.
Champ de riz en Camargue

C'est également un domaine d'élevage de chevaux et de taureaux, de culture du riz et d'exploitation du sel (marais salant).

Cette faune et flore particulière a entrainé la création d'une réserve naturelle nationale sur 13 117 hectares (1927) et d'un parc naturel régional sur 30 000 hectares (1970).
L'évaporation annuelle est plus importante que l'apport pluvieux, le fleuve apporte la différence évitant ainsi à la région d'être brûlée par le sel.

Démographie

La Camargue compte environ 10.000 habitants essentiellement concentrés sur la commune des Saintes-Marie-de-la-Mer (2317 habitants), le quartier d'Arles "Trinquetaille" (5748 habitants) et le village de Salin-de-Giraud (2080 habitants) appartenant également à la commune d'Arles. La densité de population est de 10 hab/km².

Flore et Faune

La Camargue est un site d'importance européenne et nationale majeure pour les oiseaux locaux, pour les migrateurs et particulièrement pour les hivernants puisqu'il s'agissait en 2000-2005 du premier site français en nombre d'hivernants accueillis chaque année (122 000 oiseaux, devant le Bassin d'Arcachon qui en accueille 105 000).

La Camargue est aussi connue pour accueillir le flamant rose.

les taureaux.

et ses chevaux blancs .

En 1928 fut créée la réserve botanique et zoologique.

Classement

L'arrêté ministériel en date du 24 avril 1975 classe officiellement la Camargue en Réserve Naturelle Nationale.
Elle est placée sous la protection de la Société Nationale de Protection de la Nature.

La zone protégée, essentiellement celle de l'étang du Vaccarés, couvre 13117 hectares.
C'est l'une des plus grandes réserves humides d'Europe.
Son habitat regroupe 276 espèces d'oiseaux dont 258 d'intérêt patrimonial.

Végétation

La végétation est dominée par le sel, imprégnant la terre et l'eau.
Les plantes halophiles (friandes de sel) sont dominantes, telles que la lavande de mer (appelée saladelle en Camargue) et la salicorne ; elles passent du vert au printemps, au gris à l'été et au rouge à l'hiver.

D'autre part, dans la flore, luxuriante, on dénombre le chardon bleu, le tamaris, la marguerite et le zinérium sauvage, le genévrier de Phénicie et le narcisse et l'asphodèle au printemps.

Parc naturel régional de Camargue

Le parc naturel régional de Camargue a été créé en 1970 par des acteurs privés.

Les manadiers sont attachés à promouvoir la race du cheval Camargue et l'AOC du Taureau Camargue; en Camargue on trouve, entre autres fruits de l'élevage, la mise en valeur de deux races bovines :
le taureau Camargue et le toro Bravo (dans l'acception littérale espagnole).

La riziculture fait partie intégrante de l'agriculture "Camargue".

En 2004 le parc est institutionnalisé (acteurs publics), suite à un recours administratif (Conseil d'Etat 17 février 2007).
Il fait l'objet de la loi n° 2007-1773 du 17 décembre 2007 relative au parc naturel régional de Camargue.

Son avenir

Les côtes de Camargue subissent une transformation intense et contrastée, avec des zones d'érosion maritime autour des Saintes-Maries-de-la-mer et en face de Faraman, et des zones d'engraissement principalement vers l'embouchure du Grand Rhône, Beauduc et le phare de l'Espiguette (Grau-du-Roi).
Il faut également ajouter que tout le delta avec ses basses terres commence à subir les effets du réchauffement climatique : remontée du sel liée à la hausse du niveau marin, etc.

La Camargue est aussi un enjeu pour de nombreux intérêts politiques et économiques relevant de multiples interlocuteurs : parc naturel régional de Camargue, ministères, promoteurs immobiliers, aménageurs du territoire, Salins du Midi, éleveurs, agriculteurs, chasseurs, professionnels du tourisme, organismes de protection contre le Rhône, municipalités d'Arles et des Saintes-Maries-de-la-Mer, pouvoir régional, etc.

Mais une chose est sûre : quelles que soient les activités - préservation du milieu, chasse, coupe du roseau, croissance du riz -, et leurs besoins en eau, la Camargue est désormais au centre de toutes les attentions.

Ainsi, si l'avenir de la Camargue dépend à moyen terme des impacts liés au réchauffement, à court terme son destin est entre les mains d'acteurs qui ont tous la sauvegarde de cet espace comme objectif.

La radioactivité des plages de Camargue signalée par le CRIIRAD est d'origine naturelle (érosion des massifs rhodaniens).

image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image
image